jeudi 28 juillet 2016



Un voyage au Népal pour les adeptes de sports extrêmes

Le Népal est une destination idéale pour entreprendre un voyage sportif. En effet, cette contrée s’avère être un des meilleurs endroits sur Terre pour s’adonner à une randonnée en hauteur. De plus, la plupart des massifs les plus élevés au monde se trouvent sur le territoire népalais. Huit d’entre eux dépassent les 8 000 m d’altitude. On peut notamment citer l’Everest, le Kangchenjunga, le Lhotse, le Makalu, le Cho Oyu, le Dhaulagiri, le Manaslu, l’Annapurna, etc. Pour commencer leurs voyages aventures, les bourlingueurs pourront par exemple escalader le Lhotse. Il est situé sur la zone frontalière avec le Tibet. Il faut savoir que ce mont est le quatrième sommet de la planète avec une altitude de 8 516 m. Les Suisses ont été les premiers à s’attaquer à ce géant népalais le 18 mai 1956. Plus tard en 1996, Chantal Maudit a gravi le Lhotse en solitaire. Il s’agit de la première femme ayant tenté cette expérience inédite au Népal.

Le Makalu, une autre adresse de choix pour les grimpeurs

Le Makalu, connu comme étant le cinquième sommet de la planète, est une autre adresse pour les alpinistes avides de sensations fortes. Il culmine à une altitude de 8 463 m. Ce massif est facilement reconnaissable grâce à sa forme pyramidale. Son ascension est une épreuve assez difficile à cause des parcours très techniques. Les trekkeurs débutants devront faire attention pour limiter les risques d’accident en chemin. Les plus confirmés quant à eux, auront la chance de s’adonner pleinement à leurs passions pour la grimpe. Pour la petite histoire, la pointe de ce géant népalais a été atteinte par Lionel Terray et son équipe de randonneurs le 15 mai 1955. Il est à noter qu’un groupe d’aventuriers américains a déjà tenté l’escalade du Makalu en 1954, mais ils n’ont franchi que les 7 100 m d’altitude. Étant donné les conditions extrêmes dans les hauteurs, les routards devront vérifier leurs équipements pour éviter les mauvaises surprises.

Le rafting, un sport qui fait la renommée des rivières népalaises

Mis à part le trekking, les globe-trotters auront l’occasion de s’adonner à d’autres activités qui feront monter leur taux d’adrénaline durant un séjour à la carte. Ils pourront par exemple faire du rafting ou du kayaking. Ces sports extrêmes attirent sur les contrées népalaises de nombreux adeptes tous les ans. Les meilleurs spots du pays pour entreprendre une descente au cœur des rapides sont Trisuli, Seti, BhoteKoshi, Kali Gandaki, Marshiandi ou encore Sunkushi. Cette dernière est une rivière du territoire qui s’étend sur une distance de 270 km de long. Elle est reconnue internationalement comme étant l’un des 10 plus grands parcours classiques. Tout en s’adonnant à leur passion pour le rafting, les bourlingueurs de l’extrême pourront admirer la beauté des paysages du Népal.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire